Présentation du comité

Depuis 50 ans et plus maintenant, des responsables associatifs, des enseignants motivés, de nombreux anonymes bénévoles et des élus locaux au rôle précurseur, ont noué des liens entre les citoyens de Beauvais et ceux de Maidstone, Witten, Setubal, Tczew et aujourd’hui, Dej. Certains nous ont quittés, d’autres sortent de l’ombre à leur place, pour nous rejoindre. Ce qui compte c’est la continuité de la mission au service de la fraternité internationale.

En 2013, l’UE a reçu le Prix Nobel de la Paix. L’UE s’est vue récompensée pour avoir fait avancer la paix, la réconciliation, la démocratie et les droits de l’homme en Europe. Dans sa déclaration du 12 octobre 2013, le comité norvégien du Nobel dit avoir voulu honorer le rôle stabilisateur joué par l’UE, qui a su transformer la plus grande partie du continent européen, marqué par la guerre, en un continent de paix. Or, les jumelages sont antérieurs à l’Europe institutionnelle. Pour Beauvais, par exemple, les liens ont commencé à être tissés dès 1950 avec Witten par d’anciens prisonniers de guerre. A l’époque, un peu partout en France et en Allemagne, et dans d’autres pays européens, des initiatives semblables naissaient spontanément. Ces initiatives ne sont pas pour rien dans l’attribution du Prix Nobel de la Paix à l’Union Européenne en 2013.

Unissons nos voix d’une ville à l’autre car les projets jumelés ont deux fois plus de chances de se faire entendre.

Mais ne soyons pas exclusifs. Les villes du marché commun se sont ouvertes à l’Europe de l’Est, elles s’ouvriront un jour à l’autre côté de la Méditerranée, à l’autre côté de l’Atlantique et à l’autre côté de l’Oural.

Les jumelages expriment une volonté commune des villes partenaires de faire progresser l’entente et la coopération. Il s’agit de diverses actions publiques locales, de conceptions de l’engagement associatif, d’hospitalité, de curiosité réciproque, de reconnaissance mutuelle des atouts de chaque ville.

Unissons nos voix d’une ville à l’autre car les projets jumelés ont deux fois plus de chances de se faire entendre.

 

Marian Wielezynski
Président du Comité de Jumelage de Beauvais